AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez | 
 

 black velvet.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
jihane
avatar

mots : 29

MessageSujet: black velvet.   Lun 5 Juin - 21:46


jihane, strauss

dossier médical

vingt et un ans // psychanaliste

nom complet : strauss, jihane, elisabeth.
sexe : féminin.
date de naissance : dix-huit avril dix-neuf cent quatre-vingt seize.
lieu de naissance : canberra.
pays de naissance : australia.
quelques traits de caractères : naturelle, souriante, légère, douce, insouciante, secrète, pas bavarde, exigeante, un peu fragile, impulsive, maladroite.
numéro d'urgence : celui de la mère, la dévoreuse.
c'qu'il y avait dans tes poches : un vieu téléphone portable, la technologie c'est pas son truc. un stylo quatre couleurs. un vieux ticket de caisse.

jolis mots
maman mange des enfants. c'est ce qu'elle dit depuis trop longtemps, qu'elle mange des enfants. quand elle sort le rôti du four, elle s’effondre en larmes, chose fragile, proie du monde. papa ne la rassure pas, puisque papa n'est pas. il est parti à la deuxième fausse couche. elle était enceinte de cinq mois, on lui a porté le bébé dans les bras pour le lui présenter, on lui a même demandé si elle voulait lui donner un prénom. un prénom. maman à rit..
alors quand maman pleur dans la cuisine, c'est jihane qui rassure, le bide en vrac, la mort à l'âme, sans vraiment trouver les mots. c'est juste un rôti. un rôti comme plein d'autres.

jihane douce enfant, poésie mortifère, ainée macabre. parfois, maman dit que c'est de sa faute à elle, sii son ventre est maudit, si jihane en passant à déverser le flot de sa saleté sur cet engrais pourtant si fertile. les enfants meurent, et c'est la mort à l'âme que la mère s'éteint. les repas son une corvée, parce qu'à chaque bouchée, elle dévore un enfant, revoit le corps de ce bébé échoué dans son ventre, la chaire pas encore tout à fait ferme. maman pleur souvent. jihane elle fait semblant de manger. la nourriture est une douleur qui brûle son ventre. c'est lourd comme un poids accroché à sa peau. ça la brûle aussi parfois. de ne pas être celle qu'on voudrait qu'elle soit; ellle est la première, pas les suivants. pourtant, elle a ce regard qui murmure un millier de jolies choses: les grands dehors, le vent qui souffle, et puis la vie aussi. jihane elle ressemble aux couleurs qu'on peint quand on est gamins. elle à le regard brulant, et pourtant son corps s'amaigrit.

jihane c'est un oiseau. un oisillon.
jihane à l'école, on lui dit qu'elle est pas vraiment jolie. elle plait pas aux garçons. pas aux filles non plus.
c'est une feuille de papier.
on pourrait voir au travers.

et puis un jour elle tombe, elle brule, elle flambe. ses yeux ils ne veulent plus rien dire. de toute manière ils ne pourraient pas. jihane ne mange pas pour ne pas dévorer le corps des enfants morts. jihane se laisse mourir. et maman ne voit rien. elle hausse les épaules quand l'infirmière du collège lui dit que "elle est pas bien grosse vot' gamine". ça lui passera. tout passe. mais pas ça. pas la douleur, encore moins les images qui flambent parmis les souvenirs. alors jihane tombe, vole sans se rattraper. elle flotte parce qu'elle est légère, qu'on la remarque à peine.

c'était une enfant jihane.
une sourire et deux pupilles immenses.
elle était adolescente, pas vraiment femme, avec un corps qui repoussait ses formes, qui repoussait les autres. éloigner le désir. faire mourir la féminité. elle ne serait jamais grande. c'est la première chose qu'elle a murmuré au psychanalyste. je ne veux pas être là.
mai aujourd'hui jihane, c'est elle qui se fait réceptacle de ces êtres qui ne veulent pas être là. gloire à eux. paix à son âme à elle.




féefleur // valentine
âge : vingt-cinq ans.
pays : france.
échelle de douleurs : six ou sept, je me créer des problèmes en ce moment.
t'aimes quoi dans la vie : les livres, surtout les romans policiers ! les balades dehors, toutes les musiques qui existent, mes chats parce qu'ils sont cools.
dédi : à tout ceux qui veulent bien de ma dédicace.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pan
avatar

mots : 42

MessageSujet: Re: black velvet.   Lun 5 Juin - 22:11

Moi je veux ta dédicace I love you
Je connais pas du tout l'avatar mais je suis sous le charme
Et puis t'es mots, je meurs
Ah et puis, bienvenue aussi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

MessageSujet: Re: black velvet.   Lun 5 Juin - 22:54

Bienvenue toi et tes chats,
(les stylos quatre couleurs c'est)
ça promet !
Revenir en haut Aller en bas
jihane
avatar

mots : 29

MessageSujet: Re: black velvet.   Mar 6 Juin - 7:44

vous êtes mignons, merci à vous deux
pan, je te spécial-dédicace la dédicace alors
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
amyr
avatar

mots : 82

MessageSujet: Re: black velvet.   Mar 6 Juin - 10:50

bienvenue.
je te lirai quand je rentrerai chez moi, mais c'est alléchant tout ça ehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
max
avatar

mots : 62

MessageSujet: Re: black velvet.   Mar 6 Juin - 11:22

elle est si belle alana, et jihane lui va bien.
j'adore l'histoire de la maman, ça prend aux tripes.
bienvenue et amuse toi bien dans les couloirs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: black velvet.   

Revenir en haut Aller en bas
 
black velvet.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (Film) Men in Black 2
» Le grand Black-out du Nord-Est "l'énergie électrique coupée" (1965)
» Black ou noir
» (2006) UFO files: Black Box UFO's
» (1997) Men in Black ou Hommes en noir au Québec de Barry Sonnenfeld

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
blouses 2 tendresse :: 2 :: pansés et panseurs :: patients enregistrés-
Sauter vers: