AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez | 
 

 Ô camarade, où est ta spatule ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Isolda
avatar

mots : 4

MessageSujet: Ô camarade, où est ta spatule ?    Ven 25 Aoû - 23:43

 Une odeur entêtante de viande braisée s’évade dans les airs, tandis que tu trépignes d’impatience devant le micro-onde de la cafétéria, dansant d’un pied sur l’autre tout en contemplant à travers la vitre fumée, ce qui sera ton prochain repas. Du poulet et des brocolis confinés dans un petit tupperware de plastique au couvercle bleu, et tant pis si ses parois ont été jaunies par une sauce trop incrustée, car cela n’auras aucune influence sur ton appétit.
 En tous cas pas plus que le cadavre ouvert sur ta table de travail le matin même. Quelle personne sensée aurait envie de se remplir le bide après ça ? Après en avoir découvert un quelques heures plus tôt, ainsi que les monts et merveilles qu’il recèle, une fois les chairs écartées et le rideau de la curiosité soulevé. Cependant, tu devras te contenter de couverts, plutôt que de tes pinces, scalpels et écarteurs qui n’ont rien à faire là, exposés au regard de tous, pour qui la mort ne doit être qu’un mystère inaccessible.  

 Tu enfouies tes mains dans tes poches, comme si cela allait te faire patienter, tourne sur toi-même pour balayer la salle d’un regard circulaire, et recentre ton attention sur ce plat pour le moment inabordable et enclins aux impitoyables ondes. Et quand retentit finalement la sonnerie tant attendue annonçant que ton déjeuner est fin prêt, tes yeux pétillent et tes appétences croissent. Tu esquisses un fin sourire carnassier, et ouvres la petite porte qui te sépare de ces mets tentateurs.

 Le bruit de tes talons est presque trop sonore pour une salle si vide, lorsque tu approches d’une table dans le but de t’y installer. Un fumet savoureux s’échappe quand tu ouvres la boîte, fermant les yeux de délectation pour mieux apprécier ce parfum qui t’imprègne les narines, remplaçant celui bien moins charmant, des acides gastriques et des multiples déjections du corps humain.
 Tu te munies de ta fourchette, et pique sans attendre dans un morceau de brocoli anormalement verdâtre, en cassant un ou deux brins qui répandent au fond du récipient, quelques éclaboussures de verdure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Ô camarade, où est ta spatule ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des élèves mentent à la CPE pour défendre leur camarade
» Un élève met la main aux fesses d'une camarade - Qu'auriez-vous fait ?
» Jean Mi Gouadain... rider from Pyrénées...
» Ma passion:Le Rugby
» Nouelle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
blouses 2 tendresse :: 3 :: hopital :: cafétariat-
Sauter vers: