AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez | 
 

 makeup au mercurochrome (eden)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Eden
avatar

mots : 42

MessageSujet: makeup au mercurochrome (eden)   Jeu 1 Juin - 14:12


eden, sparks

dossier médical

20 ans // grosse blessure + toxicomanie

nom complet : eden baylee sparks
sexe : femme
date de naissance :10 décembre 1996
lieu de naissance : manchester
pays de naissance : angleterre
quelques traits de caractères : Une personne assez solitaire. Eden, c'est le chaud et le froid en même temps. Aussi douce qu'arrogante, elle reste au fond une personne sensible. C'est une âme à protéger Eden. Par défaut, elle sourit aux gens. L'air de rien. Eden, c'est quelqu'un de débrouillarde, elle a quasiment toujours tout fait seule. Elle reste toujours sincère, sans filtre. Mais elle veut pas les blesser, les gens, elle a souvent des regrets. Alors elle en vient à s'excuser. Elle peut faire c'qu'elle veut, ça reste en fait une personne fragile même si elle essaie de montrer le contraire. Elle fait mal les choses, c'est une certitude.
numéro d'urgence : son frère.
c'qu'il y avait dans tes poches : des mouchoirs, des chewing-gum, des billets, un paquet de cigarettes, des pansements.

jolis mots
Ça a jamais été trop ça, la vie d'famille, depuis qu'elle était petite. C'était l'genre de petite fille qui voulait suivre ses rêves, sans se soucier de c'qu'il se passait. Puis y avait ses parents, qui étaient dans l'optique de ne pas la laisser faire et se disant qu'elle devait suivre c'qu'ils voulaient eux. Y avait son frère, il la comprenait lui et sans lui, elle n'en serait pas là. Même s'il y a plus de mauvais que de bons maintenant.
Pourtant Eden savait, c'était une intuition depuis toujours. La danse c'est c'qu'elle aimait, c'est c'qu'elle souhaitait faire. C'était devenu une réelle passion au fil du temps. Ses parents, ils ont vraiment eu du mal à l'comprendre. Y a son frère qui l'emmenait à des représentations. Elle passait même son temps à apprendre devant des vidéos. Puis un beau jour ils l'ont inscrite à des cours et vraiment, pour elle c'était c'qu'il y avait d'plus beau.


C'était rude. Elle adorait danser, toujours, mais ça lui faisait mal en même temps. Ça soignait des maux pour en créer d'autres. Ça l'aidait à se plonger dans quelque chose, à ne plus se sentir seule parce que, ouais, ils l'avaient quasiment tous lâchée. Comme ça, d'un coup. Alors, elle se réfugiait, ça lui permettait de ne pas y penser. Mais, son dos, ses pieds, c'était dans un sale état tout ça. Y a tout ça, tout ce truc qui a fait qu'Eden, elle a sombré. Y avait les anti douleurs puis la drogue, tout court. Ça l'aidait physiquement ainsi que mentalement, il fallait le dire. Ça lui faisait du bien. Dépendante, elle l'était. Eden, elle attendait toujours que les vestiaires se vident à la fin d'un spectacle, pour se détendre. C'est c'qu'elle disait. Se détendre.

Eden, elle en pouvait plus. Son frère l'avait remarqué, son addiction, alors elle tentait d'arrêter. Pour lui. Parce qu'il l'méritait, c'était une bonne personne, il avait toujours été à ses côtés. Alors, elle lui devait bien cela. Mais, le manque c'était plus fort que tout. Elle l'vivait mal, ça la rendait même détestable. Eden, elle se sentait au bout, elle allait pas tenir longtemps comme ça, c'était sûr. T'es faible. Ça tournait en rond dans sa tête. Faible. C'était le mot. Elle avait fini par replonger, encore plus qu'avant. Il allait être déçu, c'était certain, mais c'était plus fort qu'elle.


Le plus grand et le dernier spectacle pour cette saison. Eden était plus que prête : peut-être un peu contente d'avoir un peu de repos ensuite, mais un peu excitée parce que ça allait sûrement être un beau truc. Sûrement. Le sûrement qui se transformait en pas du tout. En presque drame. Un accident. Eden savait pas c'qui avait provoqué ça, peut-être qu'elle avait trop consommé avant d'y aller, mais y a eu une chute. Et c'était la chose à retenir. Une chute qui l'a conduite à l'hôpital, les pieds en miette. Le moral aussi, en passant. Ce soir là, y avait plus qu'elle et la douleur. La honte aussi. Le regard des gens sur elle. La peur. Tout était mélangé et elle savait, qu'ça allait sûrement durer.


Quelques semaines qu'elle était enfermée dans cet hôpital et elle pouvait déjà plus. Passer ses journées à voir ces murs blancs, c'était pas pour elle. Voir les sourires hypocrites des médecins qui disaient ça va aller, alors que non ça va clairement pas, ça l'agaçait. Puis pourquoi lui mentir ? Ca lui coûtait beaucoup de marcher. Puis y avait le manque, c'était affreux ça aussi. Elle s'noyait dans sa détresse, pourtant ils essayaient d'l'aider. Tu vas t'en sortir, t'es forte. Faut sortir de là.






neensgirl // cassandra
âge : 19pays :france
échelle de douleurs : indéfinie  
t'aimes quoi dans la vie : dormir ?   écrire, écouter de la musique, le japonais vraiment, le temps sec et glander  
dédi :à vous tous.  


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
makeup au mercurochrome (eden)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le mythe du jardin d'Eden
» Les Origines de la pomme ou le jardin d'Eden retrouvé
» Eden-616-Saga
» EDEN - film d'animation (6 mn 16)
» Souvenir de l'Eden dans beaucoup de civilisations

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
blouses 2 tendresse :: 2 :: pansés et panseurs :: patients enregistrés-
Sauter vers: