AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez | 
 

 C'est moi l'ombre du jaseur tué.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Valérian
avatar

mots : 16

MessageSujet: C'est moi l'ombre du jaseur tué.    Jeu 15 Juin - 23:26


valérian, lillard

dossier médical

41 ans // psychiatre

nom complet : Valerian Humbert Lillard
sexe : Masculin date de naissance : 28 octobre 1975
lieu de naissance : Frederikshavn
pays de naissance : Danemark
quelques traits de caractères :D'apparence assez distante, Lillard est en réalité très avenant et sait interagir en société lorsque cela est nécessaire. D"un naturel taquin, il ne se prive pas d'user de sarcasme quand il peut se le permettre, mais simplement dans le but de la taquinerie. Gentleman et de bonne éducation, il se contraint lui même à une éthique irréprochable et ne se permet que rarement des écarts, ce qui l'affuble d'une fatigue psychique constante mais assumée. Empathique et observateur, il apprécie de séduire ou de se trouver en agréable compagnie, peu importe la nature du sujet. Bien que sapiosexuel, il éprouve une certaine attirance pour les audacieux et les impulsifs qui parviennent à éveiller sa curiosité, ou son caractère joueur. La race humaine est pour lui une richesse de diversité comme de déception, mais il prend toujours un malin plaisir à tenter de la comprendre, ou du moins l'étudier.
numéro d'urgence : Aucun
c'qu'il y avait dans tes poches : Veston : une montre à gousset en argent, avec des ortolans gravés sur le clapet. La vitre est fissurée mais la montre est encore viable.
Pantalon : son portefeuille avec de la menue monnaie, sa carte de crédit, une carte d'abonnement à la philharmonie de la ville, une carte de membre de musée, etc. Les clés de son appartement.
Veste : un étui à lunettes. Un bouton de secours cousu à l'intérieur de la doublure


jolis mots

 Lillard est un gastronome et un esthète de premier ordre, mais par dessus tout, il s'agit d'un homme dont la soif de connaissance et la curiosité sont insatiables.  Il aime à se délecter de mets surprenants et inédits, expérimenter des spiritueux introuvables, et déambuler dans les musées garnis de culture physique.  
 C'est justement car il est incapable de reproduire de telles oeuvres, qu'il prend tant de plaisir à les contempler. Pouvant passer des heures à la contemplation d'un trait de peinture ou d'une ligne sculpturale. Bercé par le son vibrant de violons inquisiteurs, faisant tonner jusqu'au tréfond de ses entrailles.
 Il est d'une grande simplicité, malgré des gouts hors normes, et sait se contenter du minimum lorsque cela est nécessaire. Bien que ses aspirations le poussent à rechercher l'excellence.

En grandissant, il s'est decouvert un attrait particulier à evaluer la richesse de l'intellect humain et enchaîna les relations. À la fois pour découvrir les variations existant entre les êtres humains, et de ce fait étoffer son cartel, mais également pour apprendre à maîtriser sa propre influence sur eux.
Comment ne pas apprécier les simples plaisirs que la vie vous offre ? Et pourquoi pas les intensifier ? Quelle délectation, que de croiser une femme dans la rue et capter les délicates exaltations d'un parfum douceâtre, pour se retourner sur sa  silhouette fuyante. Ne quitter des yeux deux pétales pourpres de rouge à lèvres, se mouvant et découvrant  deux rangées de dents blanches comme l'ivoire, et un organe violacé doué de talents multiples, tel que celui, exquis, de la conversation. Faire ciller les regards  troublés que les yeux vairons surprennent. Découvrir subrepticement la courbe d'un sein entre les boutons écartés d'une chemise pourtant soignée. Goûter au juteux fruit défendu, se repaître de son suc musqué et en découvrir les subtiles profondeurs, les arômes secrets. Ou encore se faire offrir l'orgueil ravalé d'un homme consumé de désir.
 Quel beau divertissement que la nature humaine.


Agressé par un patient extrêmement jaloux à la sortie d'un théâtre, Lillard s'est fait poignarder à l'épaule et a perdu quelque peu la motricité de son bras, l'os ayant empêché une paralysie complète.
Il décide alors de changer d'hôpital, n'ayant pas d'attaches, pour gagner celui où il officie actuellement.

 Peut-être préfère-t-il étudier les autres plutôt que d'être confronté à lui même, la coquille vide qui au contraire de tous, n'eut jamais rien à raconter.
pseudo // prénom
âge : pays :
échelle de douleurs : évalue ta douleur de 1 à 10
t'aimes quoi dans la vie :
dédi :



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélusine
avatar

mots : 121

MessageSujet: Re: C'est moi l'ombre du jaseur tué.    Jeu 15 Juin - 23:44

OKOK je suis fan dommage que tu n'aies pas écrit une partie un peu rp mais ça me va, je te valide!!! j'ai hâte de te voir rper ohlala.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valérian
avatar

mots : 16

MessageSujet: Re: C'est moi l'ombre du jaseur tué.    Ven 16 Juin - 1:27

Je verrais tout cela dans les temps Wink Je vous remercie pour la validation et m'attelerais à la tâche avec diligence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
icare
avatar

mots : 46

MessageSujet: Re: C'est moi l'ombre du jaseur tué.    Ven 16 Juin - 13:47

y a pas de souci tu prends le temps que tu veux et tu peux poser des questions aussi surtout!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

MessageSujet: Re: C'est moi l'ombre du jaseur tué.    Ven 16 Juin - 15:06

C'est carrément atypique tout ça,
je suis fan <3 Bienvenue ! On jouera ensemble dis?
Revenir en haut Aller en bas
Valérian
avatar

mots : 16

MessageSujet: Re: C'est moi l'ombre du jaseur tué.    Ven 16 Juin - 22:14

Je serais au combien ravi de converser avec vous tous. Je vous remercie de me portez votre intérêt, et compte sur vous pour m'aguiller dans le monde des forums qui ne m'est guère familier.

À très vite, très chère Ophelia.
Messieurs Icare et Loup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: C'est moi l'ombre du jaseur tué.    

Revenir en haut Aller en bas
 
C'est moi l'ombre du jaseur tué.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Souffle d'ombre
» J'ai vu une ombre, j'en suis sûre ...
» Le soleil de midi ne fait pas d'ombre...
» Sainte Geneviève, Le Saint Nom de Jésus, commentaire du jour "Sur ceux qui habitaient dans le pays de l'ombre et de la mort, une lumière s'est levée"
» « Sur ceux qui habitaient dans le pays de l'ombre et de la mort, une lumière s'est levée »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
blouses 2 tendresse :: 2 :: pansés et panseurs :: patients enregistrés-
Sauter vers: